Vive la réutilisation !

 

L’abondance des objets “mono-usages” dans notre quotidien nous fait perdre de vue l’idée selon laquelle derrière chacun d’eux, il y a eu une consommation de matières et d’énergie. 

La conception et la fabrication d’un produit dont la durée de vie est extrêmement courte entraînent une consommation importante de ressources (chaque produit jeté doit être à nouveau fabriqué) et génère une grosse quantité de déchets. Pour mettre fin à l’objet “à usage unique”, le réemploi et la réutilisation se posent comme des solutions à privilégier.





“RÉUTILISATION” OU “RÉEMPLOI” ?

Vous avez peut-être déjà entendu le terme “réemploi” plutôt que “réutilisation”.

Dans la pratique, ces deux notions sont souvent considérées comme des synonymes. En réalité, il y a une subtilité entre les deux définitions.

Le réemploi consiste à utiliser un même produit à nouveau pour un usage identique à celui pour lequel il a été conçu, comme se servir d’un emballage pour faire ses courses en vrac. 

La réutilisation permet à un produit d’être utilisé à nouveau mais en le détournant de son usage initial, coudre un sac à pain à partir de chutes de tissu par exemple.

De façon générale, dans le langage courant, c’est “réutilisation” qui est le plus employé.



 

LA RÉUTILISATION : MOINS DE CONSOMMATION, MOINS DE DÉCHETS, AUTANT DE PLAISIR !


Réutiliser ses produits présente de nombreux avantages pour le développement durable.

À l’échelle des individus, la réutilisation facilite la procuration de biens à prix réduit mais aussi le développement de l’emploi local et de l’insertion professionnelle.

À l’échelle de la planète, le réemploi permet de limiter l’exploitation de matières premières et d'énergie nécessaires à la fabrication ainsi que le transport de nouveaux produits. En outre, cela permet de réduire les quantités de déchets générés : moins de risques de pollution et encore des économies d’énergie car moins de déchets à collecter.

 

LE DON, LE PRÊT, LA LOCATION, LA REVENTE… DE NOMBREUSES SOLUTIONS POUR RÉUTILISER !

Alors comment prolonger la durée de vie d’un objet ?

Tout d’abord en le protégeant ! Par exemple en mettant son ordinateur dans une housse pour le transporter.

En lui offrant une seconde vie lorsqu’il ne nous est plus utile. On peut ainsi prêter, louer, vendre ou donner son objet à quelqu’un ou à une structure de réemploi. En cas de panne ou de casse, on pense à réparer, soi-même ou par un professionnel.

 

FINALEMENT, RIEN DE PLUS QUE DU BON SENS

Se dire qu’il faut utiliser le plus longtemps possible un objet qui a demandé tant d’efforts et d’énergie pour être produit dans un contexte de ressources limitées peut sembler une évidence.

C’est tout simplement du bon sens ! Mais après des décennies de consommation effrénée, les habitudes sont profondément ancrées en chacun de nous.

La remise en question du “modèle” est certes extrêmement difficile, mais il est largement temps que le bon sens reprenne ses droits. 


N’oublions pas : le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas !




Pour aller plus loin :

Le réemploi et la réutilisation, ADEME